Fermeture du forum, sujet ICI ... ♥
Partagez | 
 

 Prendras-tu un verre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



membre adoré ☽ à jamais

ICI DEPUIS LE: 07/02/2014
MESSAGES: 151
PIÈCES: 683

METIER/ETUDES: Infirmière
STATUT CIVIL: Marié et bientôt divorcée

~ EARLY MORNING RAIN 2014 ~

MessageSujet: Prendras-tu un verre ?    Mer 12 Fév - 21:13

Jonathan Mitchell & Elizabeth Callahan-Evans.
Les meilleurs sont toujours les pires / Prendras-tu un verre/ Ne me rends pas folle, et accepte !


Après tous ses événements, un besoin de changer d’air se faisait ressentir, une soirée hors de la maison, loin des problèmes familiaux, respiré enfin. Comme à mon habitude c’est au Freedom que je décide d’apaisé ma colère, c’est un endroit très calme bien qu’il s’agit d’un pub mais j’adore cet endroit.

Alors que je m’apprêtais à partir, Jo m’attendait près de la voiture, appuyé contre la portière passager en trémoussant son sac à main,
« Tu ne crois pas que je vais te laisser seule quand même. » Il est vrai qu’elle est venue à Leeds pour passer du temps certes avec tout le monde, mais en particulier sa grande sœur. « M’oubliez pas, je viens avec vous ! » Jamie se joindra donc à nous, une idée qui me plaît assez, quoi demander de plus que de passer du temps avec ma fille et ma sœur. Jam’ demanda à sa tante de prendre sa voiture pour conduire, vu qu’elle vient d’avoir son permis et pas vraiment l’occasion de conduire la mienne puisque je ne veux en aucun cas qu’elle attrape un accident, elles montent donc dans la Volvo V40 de couleur gris métallisée et je me retrouvai seule dans l’Audi Q7 rouge métallisée, j’en profiterai pour mettre la musique de mon choix, le genre qui ne plaît qu’a moi.

La mentalité ce soir, c’est avant tout de profiter d’une soirée entre filles. La soirée battait de son plein lorsque l’heure signait le temps pour Jamie de rentrer, c’est bien beau de sortir mais avant tout, elle doit suivre ses cours.
« Je la ramène, ne tarde pas, que l’on puisse parler un peu avant le couché. Je dois vraiment te dire quelque chose. » Je fais mine que oui, histoire que Jo ne me sonne pas trop les cloches et en même temps, après mon comportement de l’autre jour, il y a de quoi s’inquiéter. Etant seule maintenant, je m’installai au bar et commanda une légère vodka melon, quand le serveur me répond qu’il doit encore servir l’homme qui se trouve à 2 tabourets du mien, en n’y regardant de plus près je crois reconnaître l’ancien professeur de musique que j’avais engagé quand Jamie eu la lubie d’étudier un instrument, idée qui lui est vite passé. Jonathan n’avait guère apprécié quand je lui ai annoncé que je me passais de ses services. En appelant le barman pour lui dire que je prenais le verre pour le monsieur, celui-ci me faisait signe que oui, je pris donc les deux boissons et me dirigeais vers lui avec appréhension, qu’elle allait être sa réaction. Je vous offre ce verre, ma façon à moi de m’excuser du comportement de ma fille. Bien que ce soit moi qui l’ai renvoyé mais c’est elle qui n’en voulait plus, comme un vieux jouet dont on se lasse. Je ne savais néanmoins s’il acceptera mon offre, ou m’en verrai balader et voir ailleurs, bien que je tenais absolument à me faire pardonner sans doute était-ce le seul avec qui je pouvais y arriver, je n’y parviens même pas avec ma propre famille. Sans attendre qu’il me dise quoi que ce soit, je pris place sur le siège libre juste à côté, même si il ne parlera peut-être pas, j’aurai au moins essayé mais cela ne me suffira pas, je compte bien insister sur le fait qu’il le prenne ce fichu verre.

Codes par Wild Hunger.

_________________
C'est dans les moments les plus difficiles qu'on s’aperçoit de ce qui compte vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Evil Moffat

ICI DEPUIS LE: 16/08/2013
MESSAGES: 193
PIÈCES: 657

METIER/ETUDES: Musicien
STATUT CIVIL: Chasse gardée d'un beau Declan.
HUMEUR: Me fiche de tout et tout le monde !

~ EARLY MORNING RAIN 2014 ~

MessageSujet: Re: Prendras-tu un verre ?    Ven 21 Fév - 21:34

John s'ennuyait comme une souche, toute la journée il avait trimé pour gagner les derniers centimes pour payer son loyer – et il avait réussi – avant de rentrer chez lui, donner l'argent à son logeur et trouver de quoi manger dans son placard, celui avec la porte bancale, qu'il avait un jour cassé en se cognant dedans. C'était ça de se redresser trop rapidement, il avait gagné une belle bosse en plus ce jour là, et en racontant cela à ses rares amis, le brun s'était fait royalement fiche de lui.

Enfin dans tout cela, entre ses souvenirs, les soucis quotidiens – il avait encore mal à la jambe en marchant parfois – et sa peur de retomber une fois encore sur Joshua, le jeune Mitchell n'avait plus un temps à lui en ne fichant rien du tout. C'est pour cela que ce soir là, il avait décidé de sortir un peu, de prendre le taureau par les cornes – ou ici sa peur – et d'aller se mêler à le foule pour rencontrer d'autres personnes et s'amuser un temps soit peu. Pour ce genre de soirée en solitaire, le Freedom était le meilleur endroit qui soit.

Installé au bar, Jonathan était sur le point de passer commande quand une personne arrivait près de lui. D'abord confus, il ne mettait pourtant pas longtemps à reconnaître son ancienne patronne, qui l'avait renvoyé du jour au lendemain. La raison officielle était que sa fille s'était lassé, ce qui échappait totalement à John, pour lui on ne pouvait se lasser de la magie de la musique. C'est pour cela que, avec sa méfiance en plus, il se demandait si ce n'était pas simplement une excuse parce qu'il faisait du mauvais travail ou suite à une plainte de la gamine, même s'il pensait n'avoir rien fait de mal. Mais foncièrement bon, John ne pouvait rabrouer en public une personne.

« Merci madame... »


De toute manière, il n'allait pas refuser et en la voyant s'installer, il n'avait plus d'autre choix que tenter une conversation avec elle. Enfin... boire son verre avant, c'était bien le plus intéressant pour lui, il savait qu'autrement, il risquait encore d'être plus que mal aimable. Une fois le liquide totalement ingurgité – c'est qu'il avait soif – la question qui lui brûlait les lèvres finissait par sortit de but en blanc.

« Vous pensez qu'en me faisant boire je vais oublier que vous m'avez virer ? J'ai fais quoi comme erreur pour que vous me viriez comme ça ? C'est déjà dur de trouver un boulot, si on se fait renvoyer du jour au lendemain.... »

_________________
écoutez et savourez!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



membre adoré ☽ à jamais

ICI DEPUIS LE: 07/02/2014
MESSAGES: 151
PIÈCES: 683

METIER/ETUDES: Infirmière
STATUT CIVIL: Marié et bientôt divorcée

~ EARLY MORNING RAIN 2014 ~

MessageSujet: Re: Prendras-tu un verre ?    Lun 24 Fév - 17:25

Jonathan Mitchell & Elizabeth Callahan-Evans.
Les meilleurs sont toujours les pires / Prendras-tu un verre/ Ne me rends pas folle, et accepte !


Dieu sait comme j’adore ce pub, j’avais toujours voulu y entrer lorsque j’étais jeune mais la loi m’en interdisait l’accès, une fois revenue à Leeds étant adulte, j’y suis venue pour la première fois et depuis, j’y viens assez souvent, dès que j’en ai l’occasion en fait. Un endroit où l’on peut réfléchir et s’amuser sans faire trop de dégâts.

J’étais certes heureuse que Jo et Jamie m’avait accompagné même si ma fille n’a pas l’âge légal pour boire de l’alcool, chose qu’elle ne boira pas tant qu’elle sera avec moi ni même avec ma petite sœur, qui je sais adore s’amuser mais avec des limites.

J’étais donc ici pour souffler un peu ce qui voulait dire que je voulais me retrouver seul alors dès qu’elles furent parties, je pouvais enfin respirer et profiter d’un peu de liberté bien que je les aime, j’aime tout au plus les moments où je peux me retrouver seule par habitude sans doute, ce que je ne pensais vraiment pas, c’était de croiser l’ancien prof de musique que j’ai dû virer par manque de passion de ma fille.  Tel fus ma surprise quand celui-ci accepta le verre sans résistance, moi qui ai cru devoir insister, mais je pu quand même remarquer qu’il voulait en rester là, ce qui n’était pas mon intention, je tenais réellement a m’excuser.

Alors que je m’installais sur le tabouret d’à côté, il engagea la conversation, enfin, lâcha plutôt la bombe, le reproche de l’avoir viré comme un mal propre, le pauvre avait l’air persuadé qu’il avait commis une erreur, je ne pouvais faire autrement que de me justifier encore une fois en espérant que celle-ci sera la bonne.
Oh mais vous n’avez fait aucunes erreurs, comme je vous l’ai dit, ma fille voulait suivre le mouvement et faire comme les autres, suivre des cours de musique, mais elle s’est vite rendu compte qu’elle n’en voulait finalement pas. Je bus mon verre avant d’achever. Croyez moi, j’en suis désolé mais je ne pouvais continuer de payer pour une chose qu’elle ne voulait plus suivre, vous auriez perdu votre temps avec elle. Je savais très bien quelle était la galère, j’y suis passé lorsque j’ai eu Jamie, je n’avais rien à l’époque, j’ai du tout construire pour avoir cette vie, mais comment le dire à un parfait inconnu. Je sais à quel point c’est dur pour joindre les deux bouts, un autre verre vous plairait-il, je ne veux pas vous soulez. Je le regardais avec un petit sourire histoire de lui faire comprendre que cela n’était pas mon but.

Codes par Wild Hunger.

_________________
C'est dans les moments les plus difficiles qu'on s’aperçoit de ce qui compte vraiment.


Dernière édition par Elizabeth Callahan-Evans le Lun 3 Mar - 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Evil Moffat

ICI DEPUIS LE: 16/08/2013
MESSAGES: 193
PIÈCES: 657

METIER/ETUDES: Musicien
STATUT CIVIL: Chasse gardée d'un beau Declan.
HUMEUR: Me fiche de tout et tout le monde !

~ EARLY MORNING RAIN 2014 ~

MessageSujet: Re: Prendras-tu un verre ?    Jeu 27 Fév - 14:28

Non vous n'avez fait aucune erreur, ce n'est pas de votre faute mais j'ai une gamine tellement capricieuse qu'elle prend les gens pour des jouets, sans se rendre compte de l'embarras qu'elle peut causer. Chose certaine, si Jonathan devait un jour avoir une fille – pitié non – il ne se laisserait pas promener de la sorte. Le rôle d'un parent était de faire comprendre à son gamin la valeur des choses, des personnes, de tout ce qui les entoure et franchement... s'il avait été à la place de son ancienne patronne... il lui aurait collé son pied aux fesses et pas question d'arrêter les cours. Quand on commençait des cours de musique, la politesse voulait que l'on finisse au moins l'année pour ne pas se foutre de la poire du prof qui faisait le trajet à chaque fois, qu'importe le temps qu'il pouvait faire dehors. Même les jours de forte pluie, John était à l'heure, trempé certes, mais présent et aimable pour commencer son cours.

D'un geste, Mitchell refusait le second verre. À ce rythme, surtout en ayant déjà bu avant de venir ici, il n'allait plus être en état de rentrer chez lui sans voir des leprechauns sur le trajet. Jonathan adorait les leprechauns, il espérait en rencontrer un jour et voir s'ils avaient quelques trésors cachés, des pouvoirs magiques... enfin quelque chose que tout les petits irlandais avaient un jour rêvé de savoir.

Vous voyez qu'il a déjà trop bu ! Il ne pense qu'à ces fameux lutins et est incapable d'avoir une autre pensée vraiment claire en dehors de ça. Enfin... de toute manière tout est mieux que de penser à cette personne malapprise.

« Loin de moi l'idée de remettre votre autorité en question... » enfin un peu quand même, il fallait l'avouer. « ...mais en tant que mère, votre rôle est aussi de donner la notion de responsabilité à votre fille quand elle prend un engagement, responsabilité pour elle, mais aussi envers les autres personnes. Les personnes ne sont pas à son service, elle doit le comprendre. Si elle avait été ma fille, elle aurait été contrainte à finir son année. »

Et si elle avait persisté, il lui aurait rappelé que si lui avait décidé d'abandonner l'idée de s'en occuper dans son plus jeune âge, elle serait maintenant en orphelinat ou autre. Comme lui, ses parents en avaient eu assez de lui et l'avait abandonné. Enfin... c'est ce qu'il se disait toujours.

_________________
écoutez et savourez!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



membre adoré ☽ à jamais

ICI DEPUIS LE: 07/02/2014
MESSAGES: 151
PIÈCES: 683

METIER/ETUDES: Infirmière
STATUT CIVIL: Marié et bientôt divorcée

~ EARLY MORNING RAIN 2014 ~

MessageSujet: Re: Prendras-tu un verre ?    Lun 3 Mar - 15:18

Jonathan Mitchell & Elizabeth Callahan-Evans.
Les meilleurs sont toujours les pires / Prendras-tu un verre/ Ne me rends pas folle, et accepte !


J’étais venue au Freedom pour me détendre un peu avec l’atmosphère qui pèse à la maison, j’avais grand besoin de sortir un peu, je voulais me trouver seule mais ma sœur et ma fille avaient décidées de venir avec moi et ce fut une belle soirée même je dû surveiller Jamie pour ne pas boire d’alcool car elle est trop jeune pour cela et bien qu’à son habitude de ne pas m’écouter, pour une fois elle a respecté mon autorité.

Depuis son plus jeune âge, elle a pris pour habitude de faire ce qu’elle voulait avec ses grands parents, je n’avais pas le choix je devais travailler pour subvenir à ses besoins, et continuer mes études pour lui assurer un avenir meilleur et avec l’absence de son père qui faisait pareil de son côté rien n’était simple, je pensais que lorsqu’on serait enfin une vrai famille cela changerai. Au début ce fut le cas, une gentille petite fille sans problème et quand Matt à commencé par fuir le domicile pour ses voyages d’affaires et moi qui travaillais beaucoup pour préparer mon augmentation, Jamie avait alors l’âge de se débrouiller seule la journée mais je n’avais pas pensé aux conséquences que cela aurait sur son caractère futur mais au fond je sais que ce n’est pas une fille aussi méchante, elle est juste frustrée par la situation.


Ecouté, elle n’a pas eu une enfance facile, et son père trop souvent absent, j’ai dû l’élever presque seule en travaillant des heures pas possible. Je n’avais pas le temps de vérifier si elle aurait continué les cours de piano et je sais de source sur, qu’elle vous aurait fait plus d’une fois fau bon. Je n’avais aucune envie de raconter ma vie ni de me justifier, je m’étais déjà excusé plus d’une fois et cela ne lui suffisait donc pas. De plus, je n’admettais pas qu’il remette en cause mon éducation pas après ce qu’on a dut traverser pour avoir un jour une vie paisible, une vie inaccessible vu les circonstances et ce qu’il se passe dans ma vie.

La vie n’est facile pour personne, je vous paraît peut-être la femme qui s’en fou tant que sa fille est satisfaite, et bien oui, je ne veux qu’une chose pour elle, ne plus la priver de tout ce qu’elle n’a pas pu avoir durant ses années et cela peut sembler être incompréhensible pour les gens, mais je me fous des pensées des autres, je n’arrête pas de m’excuser pour vous avoir renvoyé et cela plusieurs fois, mais si vous ne voulez juste pas vouloir comprendre pourquoi, cela ne vaut plus la peine que l’on se chamaille malgré mes nombreuses excuses.[/i]

J’étais peut-être énervé et sans doute qu’il avait raison sur le fait mais je ne voulais en aucun cas arrivée aux disputes, je n’aime pas me prendre la tête avec les personnes. Bien qu’il ait refusé un autre verre, je commandais le mieux quand même et comptais bien partir du comptoir après l’avoir bu…

Codes par Wild Hunger.


_________________
C'est dans les moments les plus difficiles qu'on s’aperçoit de ce qui compte vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Evil Moffat

ICI DEPUIS LE: 16/08/2013
MESSAGES: 193
PIÈCES: 657

METIER/ETUDES: Musicien
STATUT CIVIL: Chasse gardée d'un beau Declan.
HUMEUR: Me fiche de tout et tout le monde !

~ EARLY MORNING RAIN 2014 ~

MessageSujet: Re: Prendras-tu un verre ?    Mar 25 Mar - 21:02

Untel n'a pas eu une vie facile, absence d'un parent, pas l'envie de priver son enfant des choses pouvant lui faire plaisir. C'était généralement le genre de chose qui énervait profondément Jonathan. Pas qu'il pensa qu'il faille être plus que sévère avec ses enfants – bon un peu – mais il trouvait que ce n'était pas leur rendre service que de toujours leur trouver une excuse. Puis... il était aussi passé par une vie assez difficile, abandonné à la naissance, adopté par une famille qui n'était pas tout se dont un enfant pouvait rêver.... enfin en bref, il aurait eu lui aussi toute les raisons du monde pour mal se comporter, pour avoir besoin que l'on lui trouve des excuses afin d'expliquer son comportement. Pourtant non, il assumait pleinement ses actes, il ne faisait pas faux-bonds, il finissait toujours ce qu'il commençait. En bref... il avait des principes et s'y tenait. Ce qui n'était pas le cas de tout le monde de toute évidence.

Cette fois pourtant, il avait fait le choix de ne pas répondre, du moins, de ne pas dire tout haut ce qu'il pensait tout bas ; histoire de ne pas jeter de l'huile sur le feu. À la place, il préférait mettre un peu d'eau dans son vin. Même si cela lui coûtait beaucoup. La fierté et l'entêtement de Mitchell n'étaient pas une légende, et aucun doute, il devait tenir cela de sa famille biologique. Aucun de ses « parents » n'avait un tel caractère. En vérité, il finissait même par avouer – en commandant finalement un autre verre, il avait changé d'avis :

« Je ne peux comprendre cela mais au fond, je suis comme un enfant jaloux, j'envie le fait qu'elle puisse avoir une mère capable de se plier ainsi en quatre pour la satisfaire. Je ne peux pas m'empêcher de me demander si mes parents auraient agis pareil à mon égard, les vrais je veux dire. »

Les autres, c'était une affaire classée, ils étaient nullissime. Rien à ajouter ! Ainsi, même s'il était trentenaire, il pouvait encore éprouver une jalousie digne d'un gamin de dix ans envers une personne plus jeune, comme si on venait à lui piquer un jouet qu'il tenait à tout prix à avoir.

Son nouveau verre en main, le jeune homme lançait alors, un peu moins agressif que l'instant d'avant.

« Au fait... merci quand même d'avoir aidée à me soigner la dernière fois, surtout d'avoir supporter mon caractère et ceux de mes visiteurs. Ça n'a pas été facile je m'en doute, surtout avec ma rancoeur à ajouter au reste. »

Bon sang, il devait arrêter l'alcool, il devenait humain !

_________________
écoutez et savourez!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Prendras-tu un verre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EARLY MORNING RAIN :: « play in our town » :: Hunslet District. :: Le Freedom-
Sauter vers: